Ecrire ses directives anticipées

La fin de vie : rédiger ses directives anticipées et désigner sa personne de confiance

Peu de personnes sont informées de la possibilité qui leur est offerte de rédiger leurs directives anticipées et de désigner une personne de confiance.

La fin de vie peut arriver brutalement, après un accident, ou survenir suite à une maladie grave. Il est souvent difficile d’envisager cette situation à l’avance, mais il est important d’y penser quand on a encore la capacité d’exprimer sa volonté.

Rédiger vos directives anticipées permet d’indiquer si vous souhaitez poursuivre, limiter, arrêter ou refuser les traitements ou les actes médicaux, les professionnels de santé ont l’obligation de s’y conformer. Cette rédaction peut être l’occasion d’un dialogue constructif et apaisant avec vos proches.

La personne de confiance quant à elle peut vous accompagner dans vos démarches liées à votre santé, elle peut recevoir l’information médicale à votre place et être votre porte-parole si nécessaire. Désigner une personne de confiance revient à passer par « sa voix » afin de transmettre aux équipes médicales vos décisions concernant votre fin de vie.

Il est important d’informer votre famille, vos proches ainsi que votre médecin traitant de l’existence de ces documents et du lieu où ils sont conservés.

Il ne vous reste plus qu’à prendre votre stylo !

Delphine Pinet, gérante de SENOLIA