Le sport sur ordonnance

Le sport sur ordonnance !

A partir de demain, mercredi 1er mars, les médecins pourront prescrire de l’activité physique à leurs patients souffrant d’une affection longue durée.

Pour prescrire ces activités physiques, le médecin devra remplir un formulaire dédié. Il évaluera tout d’abord l’état de santé de ses patients afin de les orienter vers les acteurs identifiés par le décret : kinésithérapeutes, éducateurs sportifs, psychométriciens ou ergothérapeutes.

Plus de 10 millions de Français sont concernés par l’une des 30 maladies répertoriées (diabète, VIH, maladie de Parkinson, cancer, etc…). Les troubles psychiatriques prolongés, comme la dépression, sont également concernés. Attention, le décret ne concerne que les affections de longue durée.

Si tous se félicitent de la reconnaissance de cette thérapeutique dont l’efficacité n’est plus à prouver, aucun financement n’est à ce jour garanti, celui-ci dépend du bon vouloir des collectivités territoriales et des mutuelles. Ces activités physiques ne seront pas prises en charge par l’assurance-maladie.

Les instructions ministérielles devraient favoriser le déploiement de moyens au niveau régional, des arbitrages sont toujours en cours.

Delphine Pinet, gérante de SENOLIA

En savoir plus