Rozenn Boutemy alias Séraphine EmotiClown, le clown des émotions

Aide médico-psychologique (AMP) de formation, Rozenn Boutemy à décider de devenir clown des émotions en structures adaptées et hospitalières plus particulièrement auprès de personnes fragilisées par la maladie et l’institutionnalisme (soin palliatif, cancérologie, maladie neuro-dégénérative, etc., à savoir son cœur de métier de soignante.

Depuis plusieurs mois, elle se rend donc dans diverses structures (résidence senior, EHPAD, etc.) de la région rennaise pour aller saluer les résidents.

Lorsqu’elle met son masque de Séraphine Emoticlown, Rozenn pratique l’Art-thérapie, des techniques de soins (non médicamenteuses) basées sur l’aspect relationnel des arts en tous genres. Cette méthode vise à apporter du bien-être et du soulagement aux personnes.

Oubliez donc le rôle du clown, personnage comique censé divertir et faire rire. Le but de Séraphine, c’est de proposer un moment de détente, d’échange et d’écoute. Elle va laisser agir la magie de la rencontre avec l’autre, la liberté de ton, afin de permettre aux émotions de sortir et s’exprimer.

« J’offre la possibilité aux personnes les plus isolées, bien au-delà de la vision du clown classique, l’ouverture par un autre mode de communication. Pas de spectacle, pas de bouffonnerie mais du sensible, du joyeux, de l’authentique… de la légèreté dans toute sa profondeur et sa densité ».

Par son intervention de clown relationnel, elle développe la pratique du soin différemment. Pour cela, elle a notamment suivi une formation de 2 ans en Belgique. Elle a pu étudier auprès de Christian Moffarts, pionnier de la démarche de soin relationnel par la voie du clown en pays francophone ou celle de Sandra Meunier, fondatrice de l’association « Neztoiles ».

Aujourd’hui, Séraphine Emoticlown pose un regard bienveillant sur ces personnes et les aide à communiquer, réveiller leurs envies, à les apaiser.

En savoir plus

Delphine PINET gérante de SENOLIA